L’or

Histoire et production de l’or

Sa forme brute se présente en pépite. L’or est le premier métal à avoir été découvert après le cuivre, l’objet le plus ancien remonte à la préhistoire. Les Egyptiens sont les premiers à avoir décelé de l’or dans le Nil et à mettre en place les mines d’or. Appelé « la chair du soleil » par les Egyptiens, « la sueur du soleil » par les Incas, « la semence des dieux » par les Perses. Son éclat et sa couleur reflètent « l’astre-dieu », le Soleil. L’or est donc comme lui éternel et inaltérable. Les hommes sont fascinés par l’or depuis l’Antiquité, il fait rêver et alimente les mythes. Facilement maniable, il est utilisé à foison par les Egyptiens, l’or caractérise la noblesse, fait scintiller les villes, l’or pare et embellit les femmes et les hommes. Dans l’Egypte Antique, l’or est utilisé principalement aux cultes religieux et aux parures des plus grands, les masques des pharaons, les amulettes, les spectres. Aujourd’hui, l’or est toujours convoité, les principaux pays d’extraction d’or sont la Chine, l’Australie, la Russie, mais aussi les USA, le Pérou et l’Afrique du Sud.

Propriétés de l’or

L’or est extrait des roches aurifères par broyage, puis par dissolution au moyen de mercure ou de cyanure. On retrouve également de plus en plus d’or recyclé issu d’anciens bijoux ou de composants électroniques. Sa couleur dorée va du jaune au gris selon sa teneur en argent. Faible réactivité avec l’oxygène, l’or est un excellent fil conducteur d’électricité et de chaleur. L’or est l’un des métaux les plus malléables, ainsi 1 gramme d’or peut être étiré en un fil de 2 kilomètres de long. Ce précieux métal ne s’oxyde ni à l’air ni dans l’eau. Sa rareté fait son caractère précieux, avec une concentration moyenne dans la croûte terrestre voisine de 0,0011 gramme/tonne, un métal très rare sur terre.

Les différents alliages de l’or

L’or 999 ‰ ou or 24 carats se compose de 99 % d’or fin, il n’est pas possible d’obtenir de l’or pur à 100 % car il y a toujours quelques impuretés qui subsistent. L’or 999 ‰ est un métal très maniable. L’or 750 ‰ ou or 18 carats se compose de 75 % d’or fin et de 25 % d’argent et de cuivre. Cet alliage permet de durcir l’or et ainsi de maintenir la forme du bijou. Depuis 1797 le poinçon de tête d’aigle atteste de l’authentification de l’or 750 ‰. L’or 585 ‰ ou or 14 carats se compose de 58,5 % d’or fin et de 41,5 % d’argent et de cuivre. Son poinçon est la coquille Saint-Jacques. L’or 375 ‰ ou or 9 carats se compose de 37,5 % d’or fin et de 62,5 % d’argent et de cuivre. Son poinçon est le trèfle (à 3 feuilles). L’alliage permet l’optimisation de la dureté de l’or et donc sa pérennité. A savoir que le nickel est interdit dans l’alliage d’or dû aux réactions allergènes.

Les couleurs de l’or

Aujourd’hui, l’or n’est plus seulement jaune, mais rose, blanc… et l’or bicolore et tricolore sont dans l’air du temps ! C’est grâce à l’alliage des métaux que l’on peut créer de l’or blanc ou rose. Par exemple si l’on veut obtenir de l’or blanc 750 ‰ on va ajuster l’alliage comme ceci : 75 % d’or fin, 15 % d’argent et 10 % de cuir. Et inversement, pour l’or rose 750 ‰ où l’on va retrouver 75 % d’or fin, 5 % d’argent et 20 % de cuivre.